Vous le savez, tous les mois Emmanuelle du blog Ma petite pause nous propose de faire le point sur l'avancée de nos boulets.

Qu'est-ce qu'un boulet? C'est un tricot commencé dans l'enthousiasme, puis délaissé pour mille et une raisons. Grâce au RDV des Boulets et aux encouragements des autres participantes nous sortons du purgatoire ces ouvrages et nous les terminons (dixit Emmanuelle).

Oui mais, parce qu'il y a toujours un mais, certains boulets sont vraiment irrécupérables !

Alors, qu'est-ce qu'un boulet irrécupérable? C'est toujours un tricot commencé dans l'enthousiasme, puis délaissé pour mille et une raisons. Mais lorsqu'on passe devant un tel ouvrage on ne peut s'empêcher de lever les yeux au ciel, de hausser les épaules et de pousser un profond soupir. Puis on se met instinctivement à gratter le carrelage comme un chat devant sa litière...

Et aujourd'hui je vous propose pas un boulet, pas deux boulets... Non mesdames, c'est jour de fête, voici pour vos yeux ébahis (d'horreur sans doute...), TROIS boulets. C'est promo, c'est cadeau !!!

 

Le boulet Marple

 

DSCN1352

DSCN1357

 

Il s'agit bien sûr du Lady Marple de Nadia Crétin-Léchenne.

Tricoté avec de la Cascade yarns 220, une laine que j'ai déjà utilisée pour d'autres ouvrages.

Il a connu plusieures phases de bouletification:

* lors du relevage de mailles le long de la bordure pour faire les manches avec des rangs raccourcis, puis jersey jersey jersey...

* lors des bordures, ratées, pas nettes...

* lors du choix des boutons, merci une fois de plus Mamyvonne (qui dévalise pour moi les fournisseurs de boutons de Pont l'Abbé)

* lors de la séance photo avant lavage et blocage, parce que photographier du noir c'est vraiment la galère !

Et puis je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais le gilet a commencé à boulocher grave ! Rasage en règle, reboulochage. Rasage bis, reboulochage bis. Puis ter... Un gilet plus contraignant que des aisselles, non mais oh!!

C'est la première fois que cela m'arrive avec la 220 de Cascade. Depuis le gilet sert à sortir les poubelles ou gratouiller les mauvaises herbes du jardin, tout juste! Quelle déception.

 

 

Le boulet magique

 

DSCN1799

DSCN1803

 

Un joli modèle de Solenn Couix-Loarer, en Holst garn Coast couleur Bégonia.

Ah l'effervescence du début, avec cet empiècement, les torsades toutes mignonnes...

Attention, baguette magique, abracadaboulet ! Parce que tout ce jersey sur le corps et les manches pffff...

Mais Léa veut son gilet, alors je m'accroche, et au bout de 3 semaines abracadagilet !!!

Les essayages se passent bien, le bonheur est presque total, mais il nous manque les boutons... abracadaboulet !!!

Les mois défilent et je trouve ces petits boutons de bottines, et surtout le temps de les coudre... abracadagilet ! Comme Léa était fière de le porter pour aller à l'école...

Et là attention, précipitation et prestidigitation. C'est les vacances, la lessive n'est pas faite, Mamyvonne vient demain chercher Léa.

Le gilet tu le vois, tu le vois plus, tu le vois, tu le vois plus, et hop il part dans le mauvais bac à linge. Et lorsqu'il sort de la machine à laver...

ABRACADA-Catastrophe !!! D'une taille 8 ans j'obtiens une taille 5 ans...

 

 

Le Bouletausorus !

 

 

DSCN1793

DSCN1795

 

* Découvert lors des récentes fouilles archéologiques dans la zone géographique très retirée des Boitàtrucs.

 

* Après une rapide datation au Carbone 14 les scientifiques ont estimé qu'il datait de l'Ere Primaire, avant que l'Homo tricotus ne découvre l'usage des aiguilles circulaires. Quand notre ancêtre pensait qu'on ne pouvait trouver de laine que chez Phildar ou dans le nombril de son conjoint (...)

 

* Une couleur totalement improbable, ni bleu ni vert, mais qui résiste miraculeusement bien aux assauts du temps.

 

* Le fil... Doit-on appeler ça un fil au vu du diamètre de la chose? Je pense que l'Homo tricotus devait apprivoiser des arachnomouthes pour récuperer leur toile.

 

* Il sera peut-être exposé dans une vitrine de la Grande Galerie de l'Evolution. Ou dévoré par des mites. Au choix...

 

 

Voilà voilà... Je ne suis pas fière de moi, mais j'assume. Vraiment désolée Emmanuelle...

Des bises !